t Miroêkel va Jezus in Brussel

Voici le texte de cette amusante saynète qui permis à Saint-Pierre de montrer au Christ quelques particularité des poulettes bruxelloises.
Jean-Jacques

Le cours du 09 février 2019

À l’école, au cours de néerlandais on nous apprenait ceci : « Ik ga naar de kruidenier en koop er een zak aardappelen, een bos wortels, een blikje doperwten en wat prei ». Manifestement, nos profs ne s’approvisionnaient pas chez des épiciers bruxellois flamands ! Comment donc faire ses emplettes, préparer le repas, dresser la table et déguster correctement en brussels vloms ? Et après , n'oublions pas de faire la vaisselle à toute talluur !

Voilà le challenge qui vous attend !

Jean-Jacques

 

 

L'avis de Léopold Pels sur la Walkyrie !

Léopold Pels fréquentait régulièrement ce Théâtre aux spectacles de haut niveau, en qualité de critique et on raconte qu’il s’était moqué un jour de la diva qui tenait dans le célèbre opéra de Richard Wagner : la Walkyrie,(1887) le rôle de la valeureuse Brünnhilde, fille du dieu Wotan, (au début du deuxième acte), en écrivant : « Y vient une vierge en chemise de nuit qui chante « Oi que c’est o (bis), et ça était pas o du tout ». Tout Bruxelles retentit de ce scandale hilarant. A la représentation suivante, toute la salle s’esclaffa quand la soprano entra en scène et s’apprêtait à pousser son cri de guerre « Yo to ho ». La pauvre cantatrice, humiliée et en rage, chercha précipitamment refuge dans les coulisses en éclatant en sonores sanglots. Cette anecdote suffit à mesurer l’impact et le succès des commentaires de notre auteur auprès de ses lecteurs.

(extrait d'un article de Jean-Pierre Vanden Branden, à paraître dans la revue du Cercle d'Histoire de Bruxelles)

Le cours du 12 janvier 2019

En ce début d'année 2019, nous vous proposons une carte légère faite de menus témoignages langagiers bruxellois, des 19e et 20e siècles. Nous entendrons ainsi Jean de Vincennes, Léopold Pels, Raphaël Landoy, Bazoef et Rhamsès II … ou encore Richard Wagner qui, en 1880, de la Monnaie à l'Alcazar, passa par les Marolles !

Belles fêtes !
Claire et Jean-Jacques

Avoir l'accent ... download

"Avoir l'accent, c'est, chaque fois qu'on cause, parler de son pays en parlant d'autre chose"

Une version nettoyée du bruit de fond !
Téléchargez-la ici: https://we.tl/t-jrGSajP0sb 

 

Jean-Jacques

Le cours du 08 décembre 2018

"Avoir l'accent, c'est, chaque fois qu'on cause, parler de son pays en parlant d'autre chose" écrivait Miguel Zamacoïs. Nous l'écouterons plus en détail.

En novembre, nous avons évoqué le nom de "Luppe Kassuul". Qui était-il ou qui étaient-ils ? Venez le découvrir avec nous.

Claire et Jean-Jacques

PS: ceux qui le souhaitent se retrouveront chez Big Mama, Place de la Vieille Halle aux Blés

Le cours du 10 novembre 2018

Quoi de plus normal, en cette veille du centenaire de l'Armistice de 1918, que de commémorer cet événement oep za Brussels ? Nous retrouverons quelques éléments connus de la manière dont Bruxelles s'est comportée en 14-18, mais vous découvrirez également un texte (une chanson) inconnu(e) !

Et pour coller quelque peu avec la réalité du jour, nous évoquerons le football et ses vicissitudes ! Le tout en brusseleir, bien évidemment :-)

Bref, n'hésitez pas et rejoignez-nous !
Claire et Jean-Jacques

Le cours du 13 octobre 2018

Qui connaît "Madame Peperkoor" ? Personne ? C'est normal ... il s'agit d'un roman dit de "mœurs bruxelloises" bien oublié depuis qu'il fut rédigé par Frédéric Van der Elst ... Ne cherchez pas sur le web, son nom n'y est pas repris !  Tristeg newo ?  Parce que ce castar est bien plus spoump que Léopold Courouble et sa "Madame Kaekebroek".

Si tu veux en savoir plus, viens rire avec nous ... et profiter de la présence de Joske Maelbeek, dont l'inénarrable faconde nous est si chère !

Alleï, tot binne kët !
Claire et Jean-Jacques

 

D'istore van Goffra de Boejon verteltjsch deu 'ne platten Brusseleer

La véritable histoire de Godefroid de Bouillon, tel que noté par 2 Hollandais, J. et L. Leopold, lors d'une enquête sur le dialecte brabançon, vers 1880. Orthographe d'origine.

D'istore van Goffra de Boejon verteltjsch deu 'ne platten Brusseleer

Le cours du 8 septembre 2018

Chers amis brusseleirs, il est grand temps de nous retrouver ... Voici le programme de nos prochaines agapes bruxelloises :

  • Nest et Tinneke
  • Énigmes bruxelloises
  • Quand les Brusseleirs partent en vacances …
  • De nouvelles découvertes linguistiques
  • Un morceau d'anthologie du 19e siècle

Et à propos d'agape, nous restons manger à la Fleur !

À très bientôt, en komt mei ons lache !
Jean-Jacques

Ik smaait nen appel ... je lance un appel

Chers tous, amis de nos beaux parlers bruxellois, je fais appel à vous pour vous demander de me communiquer toute expression bruxelloise, tout souvenir linguistique ou anecdotique que vous souhaiteriez me confier, afin d'en conserver encore un temps, la trace précise.

Votre contribution sera présentée lors de nos sympathiques réunions successives.

Votre reconnaissant,
Jean-Jacques