Zwanze un peu, juste pour voir

Un recueil pour les Brusseleirs.

Défenseur du dialecte bruxellois, Georges Roland rassemble ici non seulement les Chroniques du Ket de Brusselles, qui paraissent chaque mois dans Bruxelles Culture, mais également deux poèmes concernant Bruxelles et la Senne, deux gentilles « foebelkes » (chères à Joske Maalbeek que je salue ici), tirées du fablier de Jean Anouilh, le récit « Le Stamcafé » et un texte en « Brussels Vloms » traduit en beulemans pour les non-initiés.

Ces textes ont été accueillis favorablement lors de lectures publiques. Ajoutons un lexique éclairant les expressions utilisées.

Le tout illustré de quelques photos pleines de nostalgie.

Et justement, si une certaine nostalgie du passé sous-tend les divers articles, il faut reconnaître que les années 1950-1960 représentent pour l'auteur un souvenir indélébile. Des figures couperosées, des « forts en gueule », un langage fleuri, tout un peuple de manuels clamant leur joie de vivre ensemble. Les cafés leur étaient grands ouverts, et c'est là que la vie prenait tout son sens : les stamcafés s'allumaient chaque soir des gaies clameurs de lambik et de gueuze.

Les personnages des récits, tant dans le présent recueil que dans les fameux « métro-polars-zwanzés », sont des héros de la plèbe, non pas, comme messieurs Beulemans ou Bossemans, des commerçants établis, maître brasseur ou tapissier, ou une famille Kaekebroek bourgeoise émérite fransquillonnant à qui mieux-mieux. Ici, les héros sont issus du peuple, et surtout, demeurent des « petits ».

C'est à leur gloire que Georges Roland écrit ses textes, et à celle de cet art de vivre qu'est, et restera, la zwanze, qui est l'humour et la gouaille de Bruxelles, mot issu du brabançon « radotage » et basé sur l'exagération : « un peï avec des dents comme des touches de piano »

Un recueil à lire dans le métro, ou dans son fauteuil relax, à petites gorgées gourmandes entre deux autres de gueuze, en contenant vaillamment le fou-rire qui vous guette à chaque page.

ISBN : 978-2-931087-17-6  **   13,-€
Ed. Le Livre de votre Région (Collection « Le Belge qui se livre ») - 206 pages

Les métro-polars zwanzés de Georges Roland

Georges Roland se présente avec toute sa faconde et son bilinguisme bruxellois ... non peut-être ?

Le Libérateur de Bruxelles

Le Libérateur de Bruxelles - Hommage à l’échevin Everard t’Serclaes de Georges Roland

Les bruxellois et les touristes le connaissent tous, sans savoir qui il était. A l’angle de la rue Charles Buls et de la Grand Place de Bruxelles, un gisant sous un porche attire les touristes. Lui caresser le bras ou le genou apporterait le bonheur pour une année entière. Éverard t’Serclaes, le Libérateur de Bruxelles du joug des Flamands du comte Louis de Male. Après avoir sauvé la ville, il en fut premier échevin pour sept mandats, initia la construction de la 2e enceinte, ordonna le pavage des rues et… fut lâchement assassiné, pour enfin sombrer pratiquement dans l’oubli. Reposant sur une abondante documentation, le récit, conté par un poète imaginaire mais actif, ne se targue toutefois d’aucune stricte vérité historique, nonobstant les figures emblématiques bruxelloises qui l’animent.

ISBN 978-2-930698-71-7  --- 18,00 €  ---  260p.
https://memogrames.com/parutions-2020/ 

L'auteur

Né à Bruxelles, Georges ROLAND est un parfait bâtard belge, tiraillé entre cultures flamande et francophone. Il défend parallèlement la langue française et le dialecte bruxellois

Dans ses "traminots-polars zwanzés" il laisse libre cours à la verve de Rosa, une rame de métro qui parle en brusseleir !

Il nous propose aussi un très intéressant roman historique sur Everaerd 't Serclaes: "Une tradédie bruxelloise"

Enfin, sous le pseudo de Ron DORLAN, il a publié - entre autres - un superbe roman qui se passe en Argentine, dans le delta de Rio Paranal, près de Buenos-Aires, au temps de l dictature argentie: "Le tango du Tigre" ... superbe !

Achats EXCLUSIVEMENT via la boutique des Associations bernardiennes
http://www.bernardiennes.be/339709180

  • LE BROL AUX MAROLLES: Le premier épisode des aventures de Rosa

    http://www.bernardiennes.be/339709180

  • MANNEKEN PIS NE RIGOLE PLUS, un polar où l'on rit


    http://www.bernardiennes.be/339709180

  • CARTACHE ! Du sang sur les rails !



    http://www.bernardiennes.be/339709180

Rendez-vous à La Fleur (Georges Roland)

Le Commissaire Carmel, bien connu de nos lecteurs, est aux prises cette fois avec les événements les plus explosifs de notre quotidien tumultueux: les attentats de Paris et de Bruxelles ont mis la Sûreté de l'État sur les dents, ou – comme l'écrit l'auteur – la Sûreté est montée en épingle !  

C'est ainsi que le patron du contre-espionnage, Jan Vlaeming, et l'inspecteur de la Sûreté Bondt – Jan Bondt – sont sur la trace d'un rendez-vous suspect, programmé par deux Français transportant une valise suspecte, dans un endroit qui ne le leur semble pas moins: La Fleur en Papier doré ! Ces louches individus sont soupçonnés de préparer un attentat contre le premier Ministre, Julot Derupot … rien que ça, Menneke, ara !

Mais Carmel à d'autres chats à fouetter, car, pendant ses vacances à Blankenberge, il a été littéralement vampé par Rosalie Bellevoie, superbe créature enjôleuse qui se révèle en rapport étroit … avec la narratrice, Roza, la rame de Métro … qu'est-ce que tu dis en bas de ça ?

Après avoir élucidé le mystère de la Chambre dorée, ou plutôt de la Fleur en Papier doré, le Commissaire saura-t-il chemin avec cette troublante incarnation rozacienne qui hante et trouble son subconscient ? Ça tu verras peut-être dans le prochain numéro … nous révèle l'auteur.

Vous l'aurez deviné, chers lecteurs, le dernier tramino-métro-polar de Georges Roland fait la part large à la zwanze, ce Calmant Partout de nos angoisses méta- ou pataphysiques ! Le livre fait également la part belle aux expressions bruxelloises, si savoureuses et si étranges lorsqu'elles sont – comme souvent – le fruit d'une traduction littérale d'expressions courantes dans le flamand du cru !

L'ouvrage est complété par un lexique bruxellois-français.

Pour plus de détail, cliquez ici